Aller au contenu

« L’attrait du français est en hausse dans le monde »

Paule des Rivières
Forum – Université de Montréal

De gauche à droite, Guy Lefebvre, vice-recteur aux relations internationales et à la Francophonie; Frédéric Mérand, directeur du Centre d’études et de recherches internationales de l’UdeM; Mme Cormier; MM. Duhaime et Breton; et Gérard Boismenu, doyen de la Faculté des arts et des sciences

De gauche à droite, Guy Lefebvre, vice-recteur aux relations internationales et à la Francophonie; Frédéric Mérand, directeur du Centre d’études et de recherches internationales de l’UdeM; Mme Cormier; MM. Duhaime et Breton; et Gérard Boismenu, doyen de la Faculté des arts et des sciences. Crédit photo : Forum.

« La francophonie exerce un attrait sans cesse croissant dans le monde, notamment parce qu’elle est un symbole de la diversité culturelle. »

« “Jamais je n’ai senti un tel désir de francophonie, car les peuples rejettent l’uniformisation qu’apporte une langue unique”, témoigne Clément Duhaime, administrateur de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) depuis 10 ans. » […]

« M. Duhaime a prononcé une conférence à l’Université de Montréal le 17 février, intitulée “La Francophonie face aux mutations du monde”. La rencontre était organisée par le Bureau de la valorisation de la langue française et de la francophonie, dont c’était la première grande activité, en collaboration avec le Centre d’études et de recherches internationales de l’UdeM. » […]

« Pour sa part, Monique Cormier, professeure au Département de linguistique et de traduction et directrice du Bureau de la valorisation de la langue française et de la francophonie, a rappelé que le sort du français se joue sur l’échiquier mondial. L’unité qu’elle dirige contribuera à rendre les futurs étudiants conscients de l’atout que représente cette langue, qui incarne l’ouverture et la diversité, a-t-elle dit, en saluant la décision du recteur, Guy Breton, de créer ce bureau. »

Consulter l’article.

Visionner la conférence sur YouTube