Aller au contenu

« Avenir de la francophonie : l’Université de Montréal a un rôle à jouer »

Claude Lafleur
Le Devoir

« Depuis plus de cinquante ans, l’Université de Montréal attache une très grande importance au rayonnement de la langue française. Ainsi, depuis 1961, elle héberge le secrétariat de l’association des universités de langue française alors qu’en 2014, elle créait à l’initiative du doyen Guy Breton le Bureau de valorisation de la langue française et de la francophonie. »

« “Le français a toujours fait partie de notre identité, énonce Monique Cormier, vice-rectrice associée à la langue française et à la francophonie. Dès 1961, notre université a accueilli le secrétariat de l’Association des universités partiellement ou entièrement de langue française [AUPELF], qui est devenue l’Agence universitaire de la Francophonie [AUF]. Et nous voulons toujours faire en sorte que le français soit l’une de nos forces.” »

Consulter l’article dans Le Devoir.