Aller au contenu

« Décès de Jean-Claude Boulanger, ardent défenseur du français québécois »

Jean-François Nadeau
Le Devoir

Jean-Claude Boulanger
(Photo : Université Laval)

« Son travail a permis de légitimer certains usages de la langue au Québec. Le linguiste émérite Jean-Claude Boulanger, à qui l’on doit notamment Le Dictionnaire québécois d’aujourd’hui, est décédé à la suite d’un accident le 19 janvier. Il avait 71 ans. Pour lui, les Québécois n’avaient pas à rougir de leur langue. »

« “Pour le Québec, c’est une figure marquante, cela est certain”, dit la linguiste Hélène Cajolet-Laganière. Après avoir travaillé à l’Office québécois de la langue française (OQLF), il avait enseigné dans plusieurs universités, au Québec comme à l’étranger. Ses recherches portaient sur l’histoire des dictionnaires et de la lexicographie, sur la norme et la variation du français, sur la formation des mots et sur la dynamique des rapports entre les noms communs et les noms propres. “Il a travaillé dans l’ombre presque toute sa vie, mais il fut un pionnier dans ces domaines”, croit Hélène Cajolet-Laganière, en soulignant que son apport pour le Québec est majeur. »

Lire l’article complet sur le site du journal Le Devoir.

Consulter la liste des publications de Jean-Claude Boulanger.