Aller au contenu

« Le dictionnaire papier, en voie d’extinction? »

Anabel Cossette Civitella
Le Devoir

« Le dictionnaire papier n’est plus essentiel, même aux intellectuels. En ces temps de ressources numériques gratuites, on pourrait croire que les volumes imposants aux pages de papier bible servent davantage de support d’écran d’ordinateur, de presse-livres ou d’herbier que de références. »

« Et pour cause, puisque beaucoup de dictionnaires fiables — et gratuits — existent en ligne. CRISCO de l’Université Caen Normandie pour les synonymes, la Banque de dépannage linguistique de l’Office québécois de la langue française (OQLF) pour les difficultés de la langue, Merriam-Webster pour l’anglais et Larousse pour les références encyclopédiques en français, par exemple. »

Lire l’article complet sur le site du journal Le Devoir

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Abonnement aux commentaires via RSS