Aller au contenu

Découvrez l’émission Jeunes ambassadeurs de la francophonie  sur Canal Savoir

francophonie_web_canal_savoirL’Université de Montréal a accueilli en 2016 le Forum des jeunes ambassadeurs de la francophonie des Amériques afin d’offrir à une cinquantaine de jeunes adultes provenant des quatre coins des Amériques une formation de haut niveau axée sur le leadership et l’identité. Pilotée par le Centre de la francophonie des Amériques en étroite collaboration avec le Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie de l’Université de Montréal, cette formation intensive d’environ 60 heures et d’une durée de 7 à 8 jours est entièrement dispensée en français. La formation conduit à l’obtention du titre de jeune ambassadeur ou de jeune ambassadrice de la francophonie des Amériques.

Découvrez l’émission sur le site de Canal Savoir

Voir l’émission en ligne

 

« La contribution des universités à l’économie en voie de passer à un stade supérieur »

Martin Lasalle
udemnouvelles

Logo AUF« Les universités francophones constituent déjà un moteur économique et, pour élargir leur contribution à l’économie, elles doivent intégrer davantage une culture de la complémentarité avec leurs partenaires gouvernementaux et des milieux des affaires. »

« C’est là l’essence des échanges survenus au cours de l’atelier d’ouverture du colloque annuel de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), qui s’est déroulé pour la première fois à l’Université de Montréal les 18 et 19 octobre derniers. »

Lire l’article complet sur udemnouvelles

« Créer une culture de complémentarité »

Hélène Roulot-Ganzmann
Le Devoir

« L’université doit-elle rester un laboratoire isolé de connaissances et de recherche universitaire ou faut-il aujourd’hui qu’elle s’insère dans la société pour devenir l’un des piliers du développement économique ? Il n’y a pas de contradiction à embrasser ces deux missions, répondent Monique Cormier et Jean-Louis Roy, qui participeront tous deux à une table ronde sur le sujet. »

Consulter l’article dans Le Devoir.

« L’évidence francophone »

Jean-Benoît Nadeau
Le Devoir

« C’est le Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie (BVLFF) de l’Université de Montréal qui organise conjointement avec l’AUF le colloque sur le “rôle des universités francophones dans le développement économique”, qui se tiendra à l’Université de Montréal les 18 et 19 octobre prochains. »

« Ce Bureau de valorisation, c’est un peu le bébé de Guy Breton, recteur de l’Université de Montréal. J’étais agacé d’entendre dire que nous étions une grande université ‘malgré’ le fait d’être francophone. Ça venait me chatouiller, le ‘malgré’. Je voulais transformer le ‘malgré’ en ‘grâce’. Plutôt que d’adopter une position de défense, je voulais que nous visions la promotion.Il se met donc au travail avec la vice-rectrice Hélène David (maintenant ministre responsable de l’enseignement supérieur) et la directrice du Département de linguistique et traduction, Monique Cormier, maintenant vice-rectrice associée. On s’est demandé : ‘Comment fait-on pour que cet élément de notre ADN devienne un atout, un élément constitutif et positif qui nous démarque des autres ?’ La réponse était toute simple, en fait. »

Consulter l’article dans Le Devoir.

« L’UdeM accueille le Forum des jeunes ambassadeurs de la francophonie des Amériques »

Martin Lasalle
udemnouvelles

« Du 3 au 11 juillet, l’Université de Montréal est l’hôte et la coorganisatrice du 5e Forum des jeunes ambassadeurs de la francophonie des Amériques, où 55 jeunes hommes et femmes de quelque 20 pays suivront une formation à la fois théorique et pratique axée sur l’identité et le leadership. »

[…]

« “Les jeunes ambassadeurs seront à même de créer et de faire évoluer un réseau qui prendra la forme d’une vaste communauté qui poursuivra les objectifs de la francophonie, précise Monique Cormier, professeure titulaire et vice-rectrice associée à la langue française et à la Francophonie. »

« “Le point culminant de ce rendez-vous international sera la cérémonie de l’engagement, au cours de laquelle les participants s’engageront officiellement à faire vivre et rayonner la francophonie dans leur milieu, ajoute celle qui est aussi directrice du Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie de l’UdeM. »

Lire l’article complet sur udemnouvelles

 

Le Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie a son site Web

Bureau de valorisation de la langue française et de la FrancophonieLe Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie a inauguré son tout nouveau site Web. On y trouve notamment les dernières nouvelles de la francophonie, des ressources linguistiques ainsi que la description de la politique linguistique en vigueur à l’Université de Montréal.

Le Bureau vise la promotion et la coordination des actions de l’Université en matière de langue française et de relations avec la Francophonie. Il conçoit, renforce, fait valoir et applique les stratégies linguistiques qui contribuent au développement de l’Université de Montréal, établissement d’enseignement supérieur et de recherche de langue française à rayonnement international.

Créé en 2014 à l’initiative du recteur Guy Breton, le Bureau est dirigé par Monique Cormier, professeure titulaire et directrice du Département de linguistique et de traduction, et vice-rectrice associée à la langue française et à la Francophonie.

Consultez le site Web du Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie.

Le Bureau est également présent sur Facebook.

« Avenir de la francophonie : l’Université de Montréal a un rôle à jouer »

Claude Lafleur
Le Devoir

« Depuis plus de cinquante ans, l’Université de Montréal attache une très grande importance au rayonnement de la langue française. Ainsi, depuis 1961, elle héberge le secrétariat de l’association des universités de langue française alors qu’en 2014, elle créait à l’initiative du doyen Guy Breton le Bureau de valorisation de la langue française et de la francophonie. »

« “Le français a toujours fait partie de notre identité, énonce Monique Cormier, vice-rectrice associée à la langue française et à la francophonie. Dès 1961, notre université a accueilli le secrétariat de l’Association des universités partiellement ou entièrement de langue française [AUPELF], qui est devenue l’Agence universitaire de la Francophonie [AUF]. Et nous voulons toujours faire en sorte que le français soit l’une de nos forces.” »

Consulter l’article dans Le Devoir.

« Clément Duhaime conseillera le Bureau de valorisation de la langue française et de la francophonie »

Paule des Rivières
Forum – Université de Montréal

Monique Cormier et Clément Duhaime

Monique Cormier et Clément Duhaime

« Clément Duhaime agira comme conseiller spécial auprès du Bureau de valorisation de la langue française et de la francophonie. Sa connaissance unique − et son amour – de la francophonie aidera l’Université à renforcer ses liens avec différentes parties du monde, à commencer par le continent africain. »

« “Il y a un magnifique défi d’éducation à relever en Afrique et nous pouvons y être bien plus présents en consolidant nos partenariats avec divers pays”, a souligné M. Duhaime, ancien numéro deux de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), au cours d’un récent entretien en compagnie de Monique Cormier, vice-rectrice associée à la langue française et à la Francophonie et directrice du Bureau de valorisation de la langue française et de la francophonie et du Département de linguistique et de traduction. Mis sur pied l’an dernier, le Bureau vise bien évidemment à valoriser l’usage du français sur les campus de l’Université de Montréal, mais aussi à mieux affirmer la place de l’Université dans la francophonie. »

Consulter l’article.