Aller au contenu

Nouvelles

« L’attrait du français est en hausse dans le monde »

Paule des Rivières
Forum – Université de Montréal

De gauche à droite, Guy Lefebvre, vice-recteur aux relations internationales et à la Francophonie; Frédéric Mérand, directeur du Centre d’études et de recherches internationales de l’UdeM; Mme Cormier; MM. Duhaime et Breton; et Gérard Boismenu, doyen de la Faculté des arts et des sciences

De gauche à droite, Guy Lefebvre, vice-recteur aux relations internationales et à la Francophonie; Frédéric Mérand, directeur du Centre d’études et de recherches internationales de l’UdeM; Mme Cormier; MM. Duhaime et Breton; et Gérard Boismenu, doyen de la Faculté des arts et des sciences. Crédit photo : Forum.

« La francophonie exerce un attrait sans cesse croissant dans le monde, notamment parce qu’elle est un symbole de la diversité culturelle. »

« “Jamais je n’ai senti un tel désir de francophonie, car les peuples rejettent l’uniformisation qu’apporte une langue unique”, témoigne Clément Duhaime, administrateur de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) depuis 10 ans. » […]

« M. Duhaime a prononcé une conférence à l’Université de Montréal le 17 février, intitulée “La Francophonie face aux mutations du monde”. La rencontre était organisée par le Bureau de la valorisation de la langue française et de la francophonie, dont c’était la première grande activité, en collaboration avec le Centre d’études et de recherches internationales de l’UdeM. » […]

« Pour sa part, Monique Cormier, professeure au Département de linguistique et de traduction et directrice du Bureau de la valorisation de la langue française et de la francophonie, a rappelé que le sort du français se joue sur l’échiquier mondial. L’unité qu’elle dirige contribuera à rendre les futurs étudiants conscients de l’atout que représente cette langue, qui incarne l’ouverture et la diversité, a-t-elle dit, en saluant la décision du recteur, Guy Breton, de créer ce bureau. »

Consulter l’article.

Visionner la conférence sur YouTube

« Monique Cormier honorée par le Conseil supérieur de la langue française »

Forum – Université de Montréal

Photo : Conseil supérieur de la langue française

« Le Conseil supérieur de la langue française a remis le 25 septembre dernier les insignes de l’Ordre des francophones d’Amérique à Monique Cormier, professeure et directrice du Département de linguistique et de traduction de l’Université de Montréal. »

« Cette distinction vise à souligner la contribution de Mme Cormier à la promotion, au maintien et à l’épanouissement de la langue française à travers tout le continent. »

Consulter l’article complet de Forum.

Lire le communiqué de presse du Conseil supérieur de la langue française.

Lire le texte d’allocution de Monique Cormier.

« Il faut aller chercher l’adhésion des esprits »

Etienne Plamondon Emond
Le Devoir

« Le 24 février dernier, l’Université de Montréal a annoncé la création d’un bureau de la valorisation de la langue française et de la francophonie. En entrevue avec Le Devoir, Monique C. Cormier, directrice du Département de linguistique et de traduction de l’Université de Montréal, qui s’est vue [sic] confier la mise sur pied de ce bureau, signale que sa mission se concentrera davantage sur l’affirmation de cette langue française que sur sa défense »

Consulter l’article dans Le Devoir.

Français à l’UdeM: nouveau bureau de valorisation

Mélanie Marquis
La Presse Canadienne

Campus de l'Université de Montréal« L’Université de Montréal (UdeM) se défend d’avoir créé son bureau de valorisation du français pour répliquer à la lettre ouverte dans laquelle un étudiant dénonçait ce qu’il qualifiait de “complaisance excessive” de l’institution face à la langue de Shakespeare. »

« La responsable de cette nouvelle entité, Monique Cormier, a soutenu que le projet était dans les cartons depuis l’été dernier et qu’il s’agissait d’un dossier important aux yeux du recteur Guy Breton, dont le mandat à la barre de l’établissement a été renouvelé lundi soir. »

Consulter l’article dans le journal Métro.

Consulter l’article et ses commentaires dans le journal Le Devoir.

L’Université crée un bureau pour valoriser le français

Martin LaSalle
Forum – Université de Montréal

Université de Montréal« L’Université de Montréal annonce la mise sur pied d’un bureau de valorisation de la langue française et de la francophonie afin de renforcer et de faire davantage valoir les dimensions stratégiques et concrètes du français à l’UdeM. »

« Conçu à l’initiative du recteur, Guy Breton, le projet revêt une grande importance pour lui. » […]

« Relevant du Vice-rectorat aux relations internationales, à la Francophonie et aux partenariats institutionnels, la nouvelle unité sera mise en place par Monique Cormier, qui continuera d’assumer la direction du Département de linguistique et de traduction de l’Université. »

Consulter l’article.

Monique C. Cormier intègre
l’Ordre des Palmes académiques

PalmesAcademiques

« Le recteur de l’Université de Montréal, Guy Breton, Monique Cormier, professeure au Département de linguistique et de traduction, et Joseph Hubert, professeur au Département de chimie et vice-recteur aux grands projets académiques, ont intégré l’Ordre des palmes académiques lors de la cérémonie de remise des insignes le 19 avril dernier, en présence de Nicolas Chibaeff, Consul général de France à Québec et de Louise Roy, chancelière de l’Université de Montréal. »

Lire la suite de ce communiqué
« Des Palmes académiques remises à trois piliers de l’UdeM »

« Greenwashing.
Une expression qui sent la peinture fraîche. »

Sur Espace Public, de Radio France

Radio FranceMonique Cormier offre son expertise dans la recherche d’un équivalent français au mot greenwashing, sur Espace Public, le site des auditeurs des radios de Radio France. De plus, Jean-Christophe Bourdillat, journaliste web et chroniqueur à France Info, commente les propositions des auditeurs.

 

Lire l’article.

Écouter l’intervention de Monique Cormier.

Canal Savoir s’intéresse à l’avenir des dictionnaires

4 février 2013
Forum – Université de Montréal

« Qu’arrive-t-il aux dictionnaires? Cette question, qui a été au cœur de la 4e Journée québécoise des dictionnaires, tenue l’automne dernier, fait maintenant l’objet d’une série de cinq émissions à Canal Savoir. »

Lire l’article complet.

Consulter l’horaire des prochaines diffusions sur le site de Canal Savoir.

De quoi auront l’air les dictionnaires de l’avenir?

Mathieu-Robert Sauvé
17 septembre 2012
Forum – Université de Montréal

« Pour la linguiste Monique Cormier, l’époque actuelle ressemble à certains égards au Siècle des Lumières. “Denis Diderot avait l’ambition de rendre le savoir accessible avec son Encyclopédie ; c’est un peu la même chose avec cette connaissance qu’on trouve sans effort sur Internet. Nous sommes à une époque où le savoir explose”, affirme la directrice du Département de linguistique et de traduction de l’Université de Montréal. »

Consulter l’article.

Colloque international

4e Journée québécoise des dictionnaires

Qu’arrive-t-il aux dictionnaires? Regroupent-ils encore le meilleur savoir sur toute chose? Comment usagers et concepteurs s’adaptent-ils à la révolution numérique qui se moque des barrières que leur imposait le papier? Après les trois premières journées consacrées aux dictionnaires Le Robert (2003), aux dictionnaires Larousse (2005) et aux dictionnaires de la langue française au Québec (2008), c’est la mutation des dictionnaires bouleversés par le numérique qui sera le thème de la 4e Journée québécoise des dictionnaires, le jeudi 4 octobre 2012.

Lire la suite sur la page d’accueil de la Journée.