Aller au contenu

Bureau de valorisation du français

« Mon idée pour le français à l’UdeM »

Catherine Couturier
udemnouvelles

Mon idée pour le français à l'UdeM« Le chant, le dessin, la parole ou l’écriture, tous les moyens sont bons. Et vous, quelle serait votre idée pour soutenir le français à l’Université de Montréal? Le Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie (BVLFF) invite l’ensemble de la communauté universitaire ‒ étudiants, professeurs, employés et diplômés ‒ à formuler ses suggestions sur la plateforme Mon idée pour le français à l’UdeM. La consultation participative s’étend aussi aux Montréalais comme aux francophones et francophiles du Québec, du Canada et d’ailleurs qui croient au rôle d’une université pour promouvoir le français. »

[…]

«“Une des premières missions du BVLFF est de valoriser la langue française à l’Université dans un contexte de diversité linguistique”, explique la directrice du Bureau et vice-rectrice associée à la langue française et à la Francophonie, Monique Cormier. Elle ajoute: “Son but n’est pas de se camper dans une position défensive, mais de faire surgir toute la vitalité de la langue française à l’Université. Ainsi, cette consultation, qui fait appel non pas au sondage mais à la participation, veut permettre à ceux et celles qui s’intéressent au sort du français de prendre part à son épanouissement tout en s’amusant.” Certaines des idées proposées pourraient ensuite être retenues par le Bureau pour concevoir des projets de valorisation. »

Lire l’article complet sur udemnouvelles.

Aller sur le site de la consultation « Mon idée pour le français à l’UdeM ».

« Délie ta langue! » : un concours d’éloquence sur les expressions françaises

udemnouvelles

« D’où viennent les expressions comme “donner sa langue au chat” ou “remettre les pendules à l’heure”? En quoi ce type d’expression est-il lié à un enjeu social ou s’applique-t-il à la société d’aujourd’hui? »

« Voilà le défi que le Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie (BVLFF) lance aux étudiants du premier cycle de l’Université de Montréal avec le tout premier concours d’éloquence Délie ta langue! »

« Ce concours promeut l’usage de la langue française dans sa diversité, de façon positive, originale et dynamique, par le développement des compétences en art oratoire et la maîtrise de la prise de parole en public. »

« L’organisation et la tenue du concours sont rendues possibles grâce notamment à la contribution financière de l’Office québécois de la langue française dans le cadre de son programme Le français, au cœur de nos ambitions! »

« “Le concours vise à permettre à des étudiants du premier cycle de se préparer à prendre la parole sur le marché du travail, indique Monique Cormier, vice-rectrice associée à la langue française et à la Francophonie de l’UdeM. D’importants prix, dont la nature sera dévoilée ultérieurement, seront remis aux gagnants.” »

Lire l’article complet sur udemnouvelles.

Aller sur le site du concours.

« Le français, c’est dans l’ADN de l’UdeM: un jeu-concours à votre image! »

Martin Lasalle
udem
nouvelles

Le recteur, Guy Breton, et Monique Cormier.

Le recteur, Guy Breton, et Monique Cormier. (Photo par Amélie Philibert)

« Le Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie vous convie à participer à un concours d’égoportrait à l’occasion de la campagne Le français, c’est dans l’ADN de l’UdeM. »

[…]

« Afin de célébrer et de promouvoir l’usage de la langue de Molière dans toutes les sphères de la vie universitaire, le Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie (BVLFF) organise un jeu-concours intitulé “Mon plus bel égoportrait pour le français”, à l’occasion de la campagne Le français, c’est dans l’ADN de l’UdeM, qui se tient du 25 septembre au 6 octobre. »

[…]

« Pour la directrice du Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie, Monique Cormier, la campagne et le jeu-concours “s’inscrivent, comme par les années passées, dans la volonté et l’engagement de l’Université de réaffirmer son caractère francophone et français. Et la rentrée constitue un bon moment pour rappeler aux nouveaux étudiants et aux nouveaux employés que le français est dans l’ADN de l’UdeM”. »

Lire l’article complet sur udemnouvelles.

Aller sur le site du jeu-concours.

Le Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie a son site Web

Bureau de valorisation de la langue française et de la FrancophonieLe Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie a inauguré son tout nouveau site Web. On y trouve notamment les dernières nouvelles de la francophonie, des ressources linguistiques ainsi que la description de la politique linguistique en vigueur à l’Université de Montréal.

Le Bureau vise la promotion et la coordination des actions de l’Université en matière de langue française et de relations avec la Francophonie. Il conçoit, renforce, fait valoir et applique les stratégies linguistiques qui contribuent au développement de l’Université de Montréal, établissement d’enseignement supérieur et de recherche de langue française à rayonnement international.

Créé en 2014 à l’initiative du recteur Guy Breton, le Bureau est dirigé par Monique Cormier, professeure titulaire et directrice du Département de linguistique et de traduction, et vice-rectrice associée à la langue française et à la Francophonie.

Consultez le site Web du Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie.

Le Bureau est également présent sur Facebook.

« Avenir de la francophonie : l’Université de Montréal a un rôle à jouer »

Claude Lafleur
Le Devoir

« Depuis plus de cinquante ans, l’Université de Montréal attache une très grande importance au rayonnement de la langue française. Ainsi, depuis 1961, elle héberge le secrétariat de l’association des universités de langue française alors qu’en 2014, elle créait à l’initiative du doyen Guy Breton le Bureau de valorisation de la langue française et de la francophonie. »

« “Le français a toujours fait partie de notre identité, énonce Monique Cormier, vice-rectrice associée à la langue française et à la francophonie. Dès 1961, notre université a accueilli le secrétariat de l’Association des universités partiellement ou entièrement de langue française [AUPELF], qui est devenue l’Agence universitaire de la Francophonie [AUF]. Et nous voulons toujours faire en sorte que le français soit l’une de nos forces.” »

Consulter l’article dans Le Devoir.

« Clément Duhaime conseillera le Bureau de valorisation de la langue française et de la francophonie »

Paule des Rivières
Forum – Université de Montréal

Monique Cormier et Clément Duhaime

Monique Cormier et Clément Duhaime

« Clément Duhaime agira comme conseiller spécial auprès du Bureau de valorisation de la langue française et de la francophonie. Sa connaissance unique − et son amour – de la francophonie aidera l’Université à renforcer ses liens avec différentes parties du monde, à commencer par le continent africain. »

« “Il y a un magnifique défi d’éducation à relever en Afrique et nous pouvons y être bien plus présents en consolidant nos partenariats avec divers pays”, a souligné M. Duhaime, ancien numéro deux de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), au cours d’un récent entretien en compagnie de Monique Cormier, vice-rectrice associée à la langue française et à la Francophonie et directrice du Bureau de valorisation de la langue française et de la francophonie et du Département de linguistique et de traduction. Mis sur pied l’an dernier, le Bureau vise bien évidemment à valoriser l’usage du français sur les campus de l’Université de Montréal, mais aussi à mieux affirmer la place de l’Université dans la francophonie. »

Consulter l’article.

« L’attrait du français est en hausse dans le monde »

Paule des Rivières
Forum – Université de Montréal

De gauche à droite, Guy Lefebvre, vice-recteur aux relations internationales et à la Francophonie; Frédéric Mérand, directeur du Centre d’études et de recherches internationales de l’UdeM; Mme Cormier; MM. Duhaime et Breton; et Gérard Boismenu, doyen de la Faculté des arts et des sciences

De gauche à droite, Guy Lefebvre, vice-recteur aux relations internationales et à la Francophonie; Frédéric Mérand, directeur du Centre d’études et de recherches internationales de l’UdeM; Mme Cormier; MM. Duhaime et Breton; et Gérard Boismenu, doyen de la Faculté des arts et des sciences. Crédit photo : Forum.

« La francophonie exerce un attrait sans cesse croissant dans le monde, notamment parce qu’elle est un symbole de la diversité culturelle. »

« “Jamais je n’ai senti un tel désir de francophonie, car les peuples rejettent l’uniformisation qu’apporte une langue unique”, témoigne Clément Duhaime, administrateur de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) depuis 10 ans. » […]

« M. Duhaime a prononcé une conférence à l’Université de Montréal le 17 février, intitulée “La Francophonie face aux mutations du monde”. La rencontre était organisée par le Bureau de la valorisation de la langue française et de la francophonie, dont c’était la première grande activité, en collaboration avec le Centre d’études et de recherches internationales de l’UdeM. » […]

« Pour sa part, Monique Cormier, professeure au Département de linguistique et de traduction et directrice du Bureau de la valorisation de la langue française et de la francophonie, a rappelé que le sort du français se joue sur l’échiquier mondial. L’unité qu’elle dirige contribuera à rendre les futurs étudiants conscients de l’atout que représente cette langue, qui incarne l’ouverture et la diversité, a-t-elle dit, en saluant la décision du recteur, Guy Breton, de créer ce bureau. »

Consulter l’article.

Visionner la conférence sur YouTube

« Il faut aller chercher l’adhésion des esprits »

Etienne Plamondon Emond
Le Devoir

« Le 24 février dernier, l’Université de Montréal a annoncé la création d’un bureau de la valorisation de la langue française et de la francophonie. En entrevue avec Le Devoir, Monique C. Cormier, directrice du Département de linguistique et de traduction de l’Université de Montréal, qui s’est vue [sic] confier la mise sur pied de ce bureau, signale que sa mission se concentrera davantage sur l’affirmation de cette langue française que sur sa défense »

Consulter l’article dans Le Devoir.

Français à l’UdeM: nouveau bureau de valorisation

Mélanie Marquis
La Presse Canadienne

Campus de l'Université de Montréal« L’Université de Montréal (UdeM) se défend d’avoir créé son bureau de valorisation du français pour répliquer à la lettre ouverte dans laquelle un étudiant dénonçait ce qu’il qualifiait de “complaisance excessive” de l’institution face à la langue de Shakespeare. »

« La responsable de cette nouvelle entité, Monique Cormier, a soutenu que le projet était dans les cartons depuis l’été dernier et qu’il s’agissait d’un dossier important aux yeux du recteur Guy Breton, dont le mandat à la barre de l’établissement a été renouvelé lundi soir. »

Consulter l’article dans le journal Métro.

Consulter l’article et ses commentaires dans le journal Le Devoir.

L’Université crée un bureau pour valoriser le français

Martin LaSalle
Forum – Université de Montréal

Université de Montréal« L’Université de Montréal annonce la mise sur pied d’un bureau de valorisation de la langue française et de la francophonie afin de renforcer et de faire davantage valoir les dimensions stratégiques et concrètes du français à l’UdeM. »

« Conçu à l’initiative du recteur, Guy Breton, le projet revêt une grande importance pour lui. » […]

« Relevant du Vice-rectorat aux relations internationales, à la Francophonie et aux partenariats institutionnels, la nouvelle unité sera mise en place par Monique Cormier, qui continuera d’assumer la direction du Département de linguistique et de traduction de l’Université. »

Consulter l’article.